de la chapelle de la commanderie d'Auzon - Montrant l'écu utilisé par le grand maître Armand de Périgord
Décor du cinquième arc doublau

     La commanderie d'Auzon était, avec celle de La Rochelle, les principales baillies de la province d'Aquitaine.

     Elle a été fondée entre 1130 et 1140 sous Guillaume X de Poitiers, mort en 1137, ou Aliénor d'Aquitaine. Presque tous les textes templiers sur Auzon ont été détruits pendant les guerres de religion et il ne nous reste que très peu d’éléments sur cette période. Nous savons cependant que Guillaume de Sonnac a été recteur d’Auzon vers 1223 avant d’être précepteur d'Aquitaine en 1236 puis grand maître de l'ordre en 1247. Il est blessé en 1250 à la bataille de Mansourah et meurt trois jours plus tard sur les bords du Bahr es-Saghir.

     Il est remplacé comme grand maître par Renaud de Vichiers qui a peut être été également précepteur d'Auzon vers 1236 avant d'être précepteur de Saint-Jean-d'Acre, maître de France puis maréchal. C’est lui qui a complété la rançon pour libérer Louis IX.

    

 

 de la chapelle de la commanderie d'Auzon - Décor de fleurs de lys
Décors du troisième arc doubleau

 

 

 

 

     Vers 1269 le précepteur d'Auzon est Pierre de Vaugourdon et en 1270, Jean de Saint-Benoît. Le dernier précepteur est Audebert de la Porte dont l'interrogatoire à Paris nous fournit des détails sur les très nombreuses réceptions qui ont eu lieu dans la chapelle.

    

      Auzon est devenue hospitalière après 1314 jusqu’en 1792. Nous avons beaucoup plus de détails sur cette période car les archives de la Vienne comportent 27 liasses (cote 3H)décrivant la vie des commanderies d'Aquitaine. Les commanderies de l'Hopiteau à Boussais (79) et de Prailles (79) ont été rattachées à Auzon en 1445.

Liste des commandeurs d’Auzon :

Chronologie

 

 

Période pré-Templière

 

Vers 1025 Un jugement de l’évêque Isembert Ier confirme que l'abbaye de St Cyprien est propriétaire de Vélaudon (donné par la suite à la commanderie d'Auzon).

Vers 1088 Guillaume Goscelin se fait moine à St Cyprien et donne à l’abbaye la terre de la future commanderie d'Auzon.

 

Période Templière

 

Vers 1130-1140 Fondation de la baillie d'Auzon par les Templiers

1224 Guillaume de Sonay est recteur d'Auzon. Il en est précepteur (commandeur) en 1228

12361246 Guillaume de Sonay est précepteur d’Aquitaine. Agrandissement de la chapelle entre 1236 et 1238.

1239 Guillaume de Sonay concède la maison de Vélaudon à Etienne de St Cyr

1247 Guillaume de Sonay est nommé grand maître du Temple. Il fait parvenir à Henri III, roi d’Angleterre, une relique contenant le sang du Christ.

Sept. 1248 Guillaume de Sonay rejoint St Louis pour participer à la 7ème croisade.

8 fév. 1250 Guillaume de Sonay perd un œil lors de la bataille de Mansourah.

11 fév. 1250 Guillaume de Sonay meurt au bord du Bahr al-Saghir.

21 avr. 1307 Philippe le Bel rencontre Clément V à Poitiers pour décider du sort des Templiers.

13 oct. 1307 Arrestation des Templiers en leurs commanderies sur l'ensemble de la France

1307 Audebert de la Porte dernier commandeur templier d'Auzon est interrogé à Poitiers puis emprisonné à Niort.

26 mai 1308 Philippe le Bel s'arrête à Châtellerault avant de se rendre à Poitiers.

17 fév. 1310 Transfert d’Audebert de La Porte de Niort à Paris.

5 avr. 1310 Interrogatoire, à Paris, d'Audebert de la Porte.

1317 La Rochelle et peut être Auzon sont remises aux Hospitaliers.

 

Période Hospitalière

 

1429 et 1439 Premières mentions du moulin d’Auzon appartenant à la commanderie.

10 juin 1445 La commanderie de Prailles réunie à celle de Puy de Nayron, est rattachée à Auzon.

1562 Les protestants pillent les couvents de Châtellerault.

1569 Les registres de la commanderie sont brûlés par les soldats de Coligny.

6 fév. 1592 La commanderie est occupée par des soldats de la ligue. Les terriers disparaissent.

1684-5 Reconstruction de la ferme, du logis du métayer et du pigeonnier.

1691 Ouverture de la fenêtre gothique du chœur.

18 aout 1792 La Convention révolutionnaire décrète la saisie des biens de l'ordre de Malte. La commanderie cesse d'être ouverte au culte.

 

Période post-Hospitalière

 

30 mars 1793 Pierre Laurin achète le moulin d'Ozon et Boisnard la maison principale.

16 juil. 1795 Mort de François de la Laurencie les armes à la main à Quiberon.

1841 Parution du procès des Templiers par Michelet, nombreuses citations d’Auzon.

1881 Les fresques sont redécouvertes et décrites par Le Touzé de Longuemar.

15 nov. 1889 La revue poitevine et saintongeaise publie un article de Charles Henri de la Rochebrochard décrivant les bâtiments conventuels non encore détruits.

1891 Un ouvrier de la manufacture d'armes de Châtellerault trouve 17 pièces d'or dans la chapelle.

14 août 1913 Classement des fresques par les monuments historiques.

1938 J. Salvini décrit les fresques de la nef.

21 sept. 1938 Classement du monument par les monuments historiques.

1940 La commanderie est occupée par l’armée allemande.

30 août 1944 Destruction du pont de chemin de fer. Un rail emporte la toiture du chœur.

1966 Mise hors d’eau du chœur et démolition des murs pour retrouver les volumes.

1977 Réfection complète de la toiture.

14 fév. 2007 Création de l’association Guillaume de Sonnac destinée à promouvoir le site de la commanderie et son histoire.