Base Prosper Mérimée
Photo Arambourou en 1950
du tétramorphe ornant le cul de four
Etat actuel
grisaille d'or réalisée par les moines de Ligugé
Interprétation

 

14 – Le cul de four est la partie la plus intéressante du chœur. Sous l’estrade, l’autel est surélevé de trois marches de pierre par rapport à la nef. A l’origine, Il était éclairé par un triptyque de baies identiques. Les piliers étaient décorées de fleurs de lys blanches se détachant sur des losanges turquoises. L’œil est tout de suite attiré par le grand tétramorphe représentant le Christ en gloire entouré des quatre évangélistes symbolisés par l’aigle, le taureau et, maintenant effacés, l’ange et le lion. Un phylactère indiquait le nom des évangélistes. La photographie ci-dessus date de 1950, elle montre à quel point les peintures se dégradent. En effet, pendant la dernière guerre, un rail, issu du dynamitage du pont de la Gornière, est tombé sur la chapelle emportant la toiture. Les couleurs sont significatives : le Christ est vêtu de pourpre et le pigment bleu, provenant du lapis lazuli, n’avait jamais été utilisé jusqu’alors en occident. Le décor floral imitant l’écriture arabe est typique des Templiers. Cette fresque est classée par les Monuments Historiques depuis 1914.

 

Décor floral du cul de four rappelant l'écriture ornée arabe
Décor floral du cul de four rappelant l'écriture ornée arabe
Fleurs de lys ornant les colonnes du choeur
Fleurs de lys ornant les colonnes du choeur
Explosion du pont de la Gornière - 30/08/1944
Explosion du pont de la Gornière - 30/08/1944
la terre a été créée à l'image du ciel
Décor en losange sur tout le pourtour

 

Le chœur, comme la nef, est décoré d’une frise de losanges dont la symbolique est la même que celle de l’étoile à 6 branches dite de David. Le triangle équilatéral pointé vers le haut, par sa perfection, représente le ciel alors que son reflet vers le bas symbolise la création à l’image du ciel.

 

Aigle et taureau ailé du tétramorphe
St Jean et St Luc en 1950 (Arambourou)
Etat actuel de l'aigle
Etat actuel de l'aigle

 

D’autres scènes effacées décoraient le chœur : deux représentations de la crucifixion, deux de sainte Radegonde (reine des Francs comme Aliènor) et une de saint Nicolas ressuscitant les enfants du saloir.

 

St Mathieu et St Marc 1950
St Mathieu et St Marc 1950
Relevée par Touzé de Longuemar
Sainte Radegonde 1881
avec les trois enfants au saloir - photo dossier de classement
Saint Nicolas 1913

Base Mérimée
Etat du grand tétramorphe en 1950 - photo Arambourou