Les "Sonay" le long de la Touques

 

 

     La Touques est un petit fleuve côtier curieusement bordé de plusieurs lieux dont le nom ressemble à "Sonay". Habituellement les noms semblables à "Sonay" sont dispersés. Ces 6 occurrences le long de ce petit fleuve ne peuvent être que significatives, ce que nous nous sommes efforcerons d'expliquer dans la section Hypothèse

 

Valée de la Touques - Pays d'Auge
Valée de la Touques - Pays d'Auge

 

 

     - 1 - La Croix-Sonnet,14800 Touques :

 

            Ce lieu se trouve être à 149 m d'altitude le point culminant du plateau qui domine Trouville et Touques. De par son emplacement qui a d'ailleurs été choisi pour implanter un château d'eau, le site domine la Manche et constitue un poste de guet remarquable, d'autant plus que le danger est constitué de pirates venus de la mer. Présence de trois menhirs à proximité. Trouville existait au XIème siècle. Touques était un port important du temps de Guillaume le Conquérant. La ville était défendue par le château dit de Guillaume le Conquérant. Ce château situé sur la commune de Bonneville sur Touques était la forteresse préférée des rois d'Angleterre de Henri I à Jean sans Terre. Une église de Touques est dédiée à Thomas Becket et aurait reçu sa visite. 

 

      Surplombant également le château de Bonneville, au sud, en haut de la colline, se trouve un lieu appelé "Harcourt". L'ancêtre le plus ancien des Harcourt fut le viking Bernard le Danois (880-960) vainqueur de Louis IV d'Outremer et dirigeant de la Normandie issue du traité de Saint-Clair-sur-Epte avant Richard Ier. Les terres de Bernard le Danois devaient ainsi avoisiner les rives de la Touques. Bien que nous n'en ayons pas eu historiquement connaissance, les tensions ont dû être vives entre Bernard le Danois et nos Saxons de la Touques !

 

       - 2 – Lieu Senet, 14130 Saint-Julien-sur-Calone :

 

 

 

 

            Comme le site précédent, Senet domine la Touques au dessus de Pont l'EvêqueRoger de Pont l'Evêque devint archevêque d'York en 1154 et prit fait et cause pour Henri II contre Thomas Becket. Le lieu est a été occupé par un four à chaux et maintenant par un golf. 

 

        - 3 – Le bois Seney, 14590 Ouilly-du-Houley :

 

 

     C'est un point haut surplombant l'ancien château fort du Houley au dessus du ruisseau la Paquine. L'église d'Ouilly est dédiée à Saint Martin.

      Lisieux recèle un oppidum celte très important et il y a été mis à jour la nécro-pole "Michelet" avec du matériel de type saxon. 

 

       - 4 – Manoir du lieu Seney, 14140 Prêtreville :

 

 

 

          Nous retrouvons la Touques pour la troisième fois. Le lieu est en fond de vallée mais en aval du château de Saint-Germain de Livet qui fut un château médiéval. Ce lieu n'est pas vraiment en situation défensive mais pourrait être une position avancée du château de Saint Germain du Livet. 

 

          On trouve aussi un lieu-dit "les Cesnes" sur la commune de Prêtreville (voir n°12)

 

        - 5 – Cour Sonnet, 14290 Livarot-pays-d'Auge :

 

            Cour Sonnet domine très nettement le ruisseau du Douet Thomas. Le lieudit de Pierre levée indique la présence de mégalithe. Nous sommes à 4 km du lieu précédent donc peut être  une autre position avancée de Saint Germain du Livet. Le site domine également la ville de Livarot qui possédait un château. La commune de Saint-Martin-du-Mesnil-Oury dont dépendait Cour Sonnet est voisine du Mesnil Germain.

 

 

        - 6 – Le lieu Sonnet, 14290 Livarot-pays-d'Auge :

 

            Ce lieu est très proche du précédent (2 km). C'est un point haut entre la vallée de la Touques et la vallée du ruisseau d'Oeuvre qui prolonge celle du Douet Thomas. Le château de Fervaques n'existait pas encore au moyen-age, par contre Cheffreville est attesté dès 1024.  

 

 

COMPLÉMENT

 

     En plus des 6 occurrences sur le corpus des noms ressemblant à Sonay, il convient, pour la Normandie d'ajouter les dénominations "la saunerie" qui semblent plus récentes mais nombreuses dans la région. il y a 3 nouvelles occurrences de 7 à 9.

 

     - 7 - La Saunerie, 27210 La Lande-Saint-Léger :

 

     Ce lieu surplombant la Calonne affluent de la Touques peut être considéré comme un poste avancé soit du château  de Malou ayant appartenu à un compagnon de Guillaume le Conquérant, soit du château de Malmains à Saint-Benoît-d'Hébertot dont les ruines sont construites sur motte castrale appelé aussi château du Trianon et ayant appartenu à Jean sans Terre. Bien que situé dans l'Eure, le lieu est limitrophe du Calvados et est considéré comme faisant partie du pays d'Auge. Nous sommes très proches du lieu Senet n°2 à St Julien sur Calonne ci dessus. 

     - 8 - Lieu Saulnier, 14130 Le Mesnil-sur-Blangy :

 

     A première vue il s'agirait de sel mais, en haut de la combe portant ce nom, nous sommes sur un promontoire pouvant surveiller la vallée de la Touques. Tout proches, deux lieu-dits "la Forge" et les ruines d'un donjon du XIème à Blangy-le-Château dont le lieu Saulnier pouvait servir de guet, Blangy étant un peu en retrait de la Touques sur un ruisseau affluent. 

     - 9 - La Saunerie, 61310 Gouffern-en-Auge :

 

 

 

 

     A la source d'un ru affluent de la Vie l'emplacement ne présente pas de caractéristique particulière sauf d'être entouré de l’oppidum et de la motte castrale de Survie, du château de Chambois (ci-contre) et de la ville d'Exmes au passé prestigieux, capitale du Hiémois et ville du père de Guillaume le Conquérant et duc de Normandie Robert Ier le Magnifique.

 

     - 10 - Le carrefour au Son et la Sonnerie, 61230 Résenlieu et Ménil-Hubert-en-Exmes :

 

 

 

     Proche de la source de la Touques, le carrefour au son illustre parfaitement le mot Roman "son" signifiant "sommet" en haut d'une combe dominant Gacé. Le hameau de la Sonnerie qui jouxte le carrefour mais faisant partie de la commune voisine a donc aussi le sens de "sommet" à 391 m en haut de la colline. Le château de Gacé ci-contre ou plutôt une construction qui l'a précédé a vu le séjour d'Hugues le Grand, petit fils de Robert le Fort et père d'Hugues Capet. Le village d'Exmes qui fut la capitale du Hiémois est tout proche et il se peut que la Sonnerie dépende d'Exmes pour la surveillance de Gacé (ou l'inverse).

     A cet endroit nous somme pratiquement à la frontière de la Normandie avec le Maine au sud-ouest et le Perche au sud-est et, en franchissant cette frontière ancestrale, ce qu'ont certainement fait nos saxons, nous parvenons à Mamers en pays Saosnois.

 

     - 11 - Saint Laurent du Saulnier, 14950 Saint-Etienne-la-Thillaye :

 

     Un peu en retrait de la Touques et sur le rivage du Douet au Saulnier, il faut bien prendre le terme de saulnier dans le sens de producteur de sel.

 

     Nous avons ajouté quatre sites du nom de Cesne qui font penser aux Saisnes, nom donné anciennement aux Saxons et semblant être orthographié de cette façon en Normandie.

 

     - 12 - Les Cesnes, 14290 Valorbiquet :

 

    Le site est à cheval sur les communes de Prêtreville et de Valorbiquet. C'est celui du n°4. On peut signaler aussi un lieu-dit "La Forge" au bord de la Touques sur la commune de Prêtreville comme souvent auprès de nos sites.

 

     - 13 - Les Cesnes, 14100 Le Mesnil Guillaume :

 

Château de Mesnil Guillaume en 1918
Château de Mesnil Guillaume en 1918

 

     Le château (ci-contre) de Mesnil-Guillaume est du XVIéme, mais, comme souvent, a pu remplacer un ancien château en bois. Le village des Cesnes forme pratiquement la basse cour du château au bord de l'Orbiquet. Le site est proche des Cesnes également signalé dans la commune de Prêtreville au n°12.

 

     - 14 - Cesny-aux-Vignes, 14270 Cesny-aux-Vignes :

 

     Attesté en 1080 mais sous le vocable Cirreni et Cierneio en 1090 un peu trop éloigné de nos recherches.

 

     - 15 - Cour au cesne, 14140 Montviette :

 

     C'est le nom d'une rue de Montviette apportant un autre témoignage de la présence des Saxons.