INTRODUCTION AUX ETUDES CONCERNANT

GUILLAUME DE SONAY

 

                                                                                           vers 1200 - 11 février 1250

 

 

Voici une introduction à un ensemble d'études réalisées ou à réaliser par l'association Guillaume de Sonnac sur le grand maître du même nom. Ces études sont destinées à mieux connaître qui était ce grand templier, le plus ancien précepteur de la commanderie d'Auzon dont nous ayons connaissance.

 

Dans un premier temps nous avons recensé les manuscrits de l'époque ou posthumes citant notre homme. Il y en a peu suite à la destruction massive des documents concernant les templiers et de plus ils sont très dispersés. Nous avons recensé un corpus de 17 documents de référence ( voir manuscrits ) et, dès ce stade, nous pouvons affirmer que son vrai nom est, en latin, Willelmus de Sonay soit Willelm (ou Guillaume) de Sonay en français. Son origine est donc en pays de langue d'Oil et de sérieux indices nous orientent vers le château de Sonnay commune de Cravant en Indre et Loire. Ceci fut le sujet du colloque de 2013 de notre association. 

 

Pour faire suite à cette première série d'études, comme Guillaume de Sonay fut le 17 ou 18ème grand maître des templiers de 1247 à 1250, nous examinerons tout ce que disent les chroniqueurs concernant le Temple après la bataille de la Forbie en 1245 jusqu'à la mort de Guillaume de Sonnac près de Mansourah en 1250. Le nom de Guillaume de Sonnac n'est cité que deux fois par les chroniqueurs, une fois chez Joinville sous le nom de « Guillaumes de Sonac » (ou Sonnac selon les copies) et une fois chez Matthieu Paris sous le nom de « Willelmus de Senay ». Toutes les autres citations emploient des périphrases comme « li maistre du Temple... » etc... En conclusion de ce travail, nous présentons les annales des évènements auxquels ont été mèlés les templiers de 1245 à la mort de Guillaume en 1250. Une carte et un calendrier vous permettront de mieux suivre la septième croisade. 


Pour ce qui est d'une « Bibliographie concernant Guillaume de Sonnac », nous avons limité aux livres principaux en éliminant les simples citations. Une traduction du livre de Marie Louise Bulst Thiele disponible uniquement en allemand et en italien "Sacrae domus militiae Templi hierosolymitani magistri " a été réalisée. Cet ouvrage présente la meilleure étude qui a été faite sur notre grand maître. De même vous trouverez la traduction des paragraphes de Röhricht (original en latin) " Regesta regni hierosolymitani (MXCVII-MCCXCI) " qui concernent notre sujet. Suit une page de liens avec quelques sites internet qui mentionnent l'existence du grand maître.


A ce stade, nous ne pouvions laisser sans réaction toutes les erreurs rencontrées à partir des diverses informations récoltées sur la vie de Guillaume de Sonay. En voici la liste sans indication de provenance. 

En construction



Pour mieux étayer nos hypothèses sur les origines de Guillaume de Sonay, il a été nécessaire de rechercher tous les lieux portant le nom de Sonay ou un nom proche. Cette étude toponymique aboutissant à des conclusions surprenantes ne pouvait être complète sans une suite anthroponymique des personnes ayant porté le nom de "de Sonay" ou un nom équivalent.

 

 

Ces études s(er)ont suivies de quelques autres concernant « Les armes de Guillaume de Sonay », « Les lieux fréquentés par Guillaume de Sonay », « Les personnages côtoyés par Guillaume de Sonay », etc...

 

En construction

En construction



En conclusion, nous terminerons avec la biographie détaillée que nous préconisons pour Guillaume de Sonay, 17 ou 18ème grand maître de l'ordre du Temple.